Supports de Sarah Kubien

Les limites planétaires ou comment la nature nous donne une leçon, par Sarah Kubien, Doctorante en droit de l’environnement, ATER Avignon Université

Abstract : La fixation de limites à l’activité humaine n’est pas nouvelle. Dès le XIVe siècle (Ordonnance de Brunoy, 1349), les premières normes issues du droit forestier ont encadré l’exploitation des ressources en bois, en grande partie pour des nécessités de renouvellement et de durabilité des espaces forestiers. Le droit forestier s’est avéré un précurseur en matière de régulation des prélèvements sur l’environnement. Il fallut en réalité attendre le XXe siècle pour que les premières lois majeures de préservation de la nature voient le jour, sous la forme de la loi de protection des monuments naturels (1930), puis des lois sur la protection de la nature (1976) et sur les installations classées pour la protection de l’environnement (1976). Par la suite, le mouvement s’accélère, en corrélation avec l’amplification des pressions humaines sur l’environnement.
Aujourd’hui et ce depuis l’an 2000, nous disposons d’un Code de l’environnement. La codification
représente en quelque sorte la consécration du droit de l’environnement en tant que préoccupation de
notre temps. Plusieurs textes majeurs émaillent depuis l’évolution de la prise de conscience de
l’importance de l’environnement pour le devenir humain. La Charte de l’environnement adoptée en 2004 en est un, mais plus récemment sont notamment intervenues les deux lois Grenelle (2009 et 2010), la loi de reconquête de la biodiversité et des paysages (2016), ou encore la loi Climat et résilience (2021) issue des débats de la Convention citoyenne pour le climat. Autant de briques construisant une meilleure régulation des activités humaines face aux limites avérées de l’environnement. Ainsi, nous le constatons, une solidification et une structuration générale des normes concernant les problématiques environnementales sont en cours. L’émergence d’une nouvelle notion en sciences de l’écologie, celle de limites planétaires (Rockström et al. 2009), pourrait-elle encore davantage accélérer et intensifier le débat ? Les limites planétaires sont constituées d’un ensemble de processus environnementaux dont dépend la vie sur Terre dans des conditions favorables : il s’agit par exemple du changement climatique, de l’acidification des océans, de l’érosion de la biodiversité, de la pollution chimique, etc. Chaque processus se voit attribuer un seuil qui, en cas de dépassement, conduit à une perturbation de l’équilibre planétaire. Le droit saura-t-il évoluer en même temps que les connaissances en sciences de l’écologie ? Quelles sont les marges d’inscription en droit d’une telle notion ? Comment la cadrer et la mesurer – et est-ce seulement possible ? L’échelle planétaire est-elle un niveau pertinent d’action, connaissant les difficultés d’application du droit international ? Les défis sont nombreux, mais face aux défis, nous entrevoyons de nouvelles pratiques et paradigmes de société, sources d’espoir et d’innovations législatives.

Cours et supports de Philippe Mengue

Abstract :  Le rapport du naturel et de l’artificiel met en jeu l’opposition métaphysique de la Nature (Phusis) et de l’art (Techné). J’envisagerai le destin de cette opposition surtout sur le plan de l’art (au sens esthétique), sans perdre la question directrice de savoir où nous en sommes aujourd’hui de notre rapport à l’être et à la vérité. (ci-joint présentation) référence : Friedrich Schiller, De la poésie Naïve et sentimentale ed. L’Arche, 2002, (traduction).

Message de soutien

Vendredi 13 octobre 2023 M. Dominique Bernard, professeur agrégé de lettres modernes au lycée Gambetta d’Arras, a été assassiné, rappelant 3 ans après l’assassinat de M. Samuel Paty professeur d’histoire, que la culture, les savoirs, leurs enseignements et leurs transmissions, indépendants de toutes croyances, sont et ont toujours été la cible de l’obscurantisme. Tuer, brûler, ravager, détruire, il n’est pas besoin de remonter dans l’histoire pour voir se manifester les extrémistes de tout bord dans cette lutte contre les principes d’humanité, de libre arbitre, de tolérance et de fraternité, par fanatisme au nom d’idéologies ou de croyances.

L’Université Populaire d’Avignon qui se donne pour mission de contribuer à l’amélioration de la diffusion populaire de l’esprit critique, des savoirs et de la culture, mais aussi de favoriser le développement des échanges sociaux dans la cité, en incitant les citoyens à échanger des points de vue et des arguments raisonnés (article 2 des statuts), ne peut qu’exprimer sa solidarité avec tous les enseignants et l’ensemble de la communauté éducative, présenter ses condoléances à la famille, aux amis, amies et collègues de ce professeur et avoir une pensée compatissante pour ses élèves.

Le conseil d’administration de l’UPA

Reprise des cours de l’UPA 1er semestre 2023-2024

L’UPA reprend son activité à partir du 3 octobre selon le programme ci-joint.

La séance du 3 octobre permettra de nous retrouver. Nous présenterons l’UPA, ces activités avec le programme du semestre ainsi que ces partenariats. Nous terminerons par un pot de l’amitié nécessairement court puisque nous devons avoir quitter le campus à 20h 

Cordialement

Claude Soutif (Président de l’UPA)

Reprise des cours – année 2023-2024

La rentrée de l’UPA aura lieu le 3 octobre 2023 au sein de l’Université d’Avignon dont le lieu sera confirmé ultérieurement. La thématique de l’année sera « Le naturel et l’artificiel » dont le programme sera disponible à partir du 15 septembre. Vous pouvez toujours suivre nos actualités en vous inscrivant sur la liste de diffusion en envoyant un message auprès de contact@upavignon.org

Vous pouvez vous procurer une carte d’accès auprès de la BU. Les adhérents de l’UPA obtiennent le tarif préférentiel de 10€. Cette carte permet d’accéder à l’enceinte de l’Université en cas d’une nouvelle mise en place de filtrage. Nous rappelons aussi qu’une carte gratuite de visiteur de la BU est également accessible à tous et donnant les même droit quant à l’accès à l’université (mais ne donne pas droit à emprunt d’ouvrages).

Compte-rendu AG 23 juin

Vous pouvez trouver ci-joint le compte rendu de l’Assemblée Générale du 23 juin 2023 au Délirium.

Ordre du jour
AG du 23 juin 2023

  1. Rapports moral et d’activité (Claude Soutif et François Riether)
  2. Rapport financier (Barbara Le Gall)
  3. Tirage au sort du tiers sortant du CA sortant (ainsi que du deuxième tiers sortant l’an
    prochain)
  4. Renouvellement du CA – Vote
  5. Redémarrage en octobre modalité : même jour ? même heure ? même rythme ?
    vacances ? fin de l’année ?
  6. Choix du thème pour l’année 2023-2024 parmi ces propositions validées par le CA
  7. Questions diverses

Appel à intervenants – 2023-2024

L’assemblée générale de l’UPA du 23 juin dernier a retenu comme thème pour l’année universitaire 2023-2024

 « Le naturel et l’artificiel »

Les cours reprendront en octobre les mardis à 18h30 à l’université.
Les cours sont gratuits accessibles à tous (dans le respect des contraintes qu’impose l’accès à l’université) sans nécessité d’adhésion, sans condition d’âge ou de diplôme et à pour ambition de mettre à la portée de toutes et tous des pensées argumentées, des connaissances et des savoirs validés et de partager des réflexions et des connaissances ainsi que diffuser la culture et l’esprit critique.

Les intervenants sont bénévoles et sont des enseignants (universitaires ou non), des professionnels ou des personnes ayant acquis une expertise dans un domaine particulier, en activité ou retraités.Ainsi toutes personnes qui du fait de sa compétence et de ces savoirs pensent pouvoir faire un cours sur ce sujet peuvent contacter le président upavignon.president@gmail.com Les interventions doivent se faire dans le respect des ambitions que souhaitent l’UPA (cf supra) et en dehors de tout prosélytisme,  militantisme ou idéologie. Le CA de l’UPA, à partir de l’ensemble des propositions faites, se réunira et retiendra celles permettant de s’intégrer dans un programme varié et instructif qui sera communiqué dans le courant du mois de septembre.

Actualités – AG UPA 23/06/23

L’AG de l’UPA aura lieu le 23 juin au Délirium 1 rue Mignard (l’accès est conditionné par une carte de membre à 2 € valable pour l’année (lieu culturel où a lieu tout au cours de l’année diverses manifestations)). La participation à l’AG est ouverte à tous (seuls les membres participent cependant aux votes). Venir à partir de 18h pour la prise de carte du club et vérification de la liste des membres.

Ordre du jour :

– Rapports moral et d’activité

– Rapport financier

– Tirage au sort des tiers du CA sortant (ainsi que du deuxième tiers sortant l’an prochain)

– Renouvellement du CA – Choix du thème pour l’année 2023-2024 parmi 

ces propositions valider par le CA après recueil des souhaits des auditeurs

  • Crises et défis ;
  • Penser le monde de demain ;
  • La nature et l’artificiel ;
  • Peuple, populisme, populaire.

La réflexion que chacun doit mener avant de se décider c’est, outre l’intérêt intrinsèque à priori du sujet, peut-il être traité par un panel assez large de spécialités d’une part pour varier les sujets vis à vis des auditeurs et d’autre part pour avoir suffisamment d’intervenants pour faire un programme. Il est clair que si un sujet ne pouvait fédérer qu’un deux ou trois spécialités, nous aurions de la peine à trouver assez d’intervenants pour faire le programme. Pour défendre un sujet vous devez être en mesure de proposer les champs des possibles  

• Littérature, Linguistique, Philosophie, Culture, Arts & Patrimoine• Sciences de l’Homme et de la Société• Droit, Sociologie, Économie, Histoire, Ethnologie, Anthropologie, Géographie……• Sciences dites « dures » et de la vie• Mathématiques, Physique, Chimie, Médecine, Biologie, Ecologie…• Sciences du psychisme• Psychiatrie, Psychologie, Psychanalyse…

– Questions diverses

Une réunion( rapide) du nouveau CA aura lieu pendant l’installation du repas pour désigner le bureau et répartir les tâches (la principale étant la réalisation d’un programme 2023-2024)

L’AG sera suivi d’un repas en commun type auberge espagnole (boissons fournies par l’UPA). Fin à 22h car le Délirium a besoin des lieux alors. 
Les membres qui ne pourraient assister à l’AG devront, si possible, envoyer une procuration où la remettre à la personne désignée par la procuration. Les membres de l’actuel CA qui ne pourraient pas être là, outre leur procuration, doivent spécifier s’ils souhaitent se représenter au CA s’ils étaient tirés au sort comme tiers sortant Tous membres de l’UPA peuvent se porter candidats au CA.

Le président de l’UPA Claude Soutif

Le site de l’UPA évolue

Le site de l’UPA évolue. Pour permettre une plus grande liberté dans sa conception et sa mise en œuvre, il est apparu plus commode de partir d’une page blanche. Par contre l’intégralité de ce qui pendant des années a constitué le site de l’UPA reste accessible ici (et donc avec le lien www.archives-2005-2022.upavignon.org). Un groupe de travail avec la webmaster va dans les semaines qui viennent, mettre en œuvre le nouveau site pour y retrouver toutes les informations concernant la vie associative de l’UPA (Statut, AG et ses PV, CA et ses PV) et sur ses activités, : cours (programme et documents transmis par les intervenants) ateliers (programme et compte rendu).